ALIZE, Grand Témoin à la Conférence du CGET – Entreprises et Territoires

Invités par le Cercle pour l’Aménagement du Territoire*, trois ambassadeurs d’ALIZE ont présenté leurs expériences : Eric Rebiffé, président de SANOFI Développement, Jacques Bertherat, ancien DRH de Saint-Gobain et administrateur d’ASTREES et Vincent Laguette, coordinateur ALIZE Manche.

A l’ouverture de la Conférence « Entreprises et Territoires » qui s’est tenue dans ses nouveaux locaux de l’avenue de Ségur, le Commissaire général à l’égalité des territoires,  Jean-Benoît ALBERTINI a rendu hommage au travail d’ALIZE. Il a annoncé le lancement d’un chantier sur la RSE territoriale afin d’encourager et d’accompagner les entreprises qui souhaitent s’engager dans cette voie.

Une intervention conclusive a été faite par Pierre MIRABAUD (Délégué de la DATAR / DIACT 2004-2008, actuellement Président du Comité d’orientation de l’Observatoire des territoires).

Voici les temps forts de la présentation d’ALIZE :

L’ancrage territorial facteur de développement économique et de cohésion sociale

Ce sujet fort peut s’illustrer au travers de deux cas rencontrés dans ma vie territoriale :

–          Un grand groupe du luxe pour implanter une activité liée à la transformation du cuir a d’abord privilégié les contacts avec les PME(s) de l’industrie du cuir existantes sur le territoire ciblé. Son approche  a été centrée d’abord sur le métier, les ressources humaines et l’environnement économique et social avant le rapprochement avec des entreprises de la même dimension et les collectivités et administrations.

–          Une PME de l’agro-alimentaire a choisi de se développer sur un périmètre géographique limité pour que les bénéfices de son activité, notamment en termes d’emplois créés, profitent d’abord à son territoire. Ce rayonnement local en favorisant un climat social favorable contribua ainsi au développement de l’entreprise en constituant un véritable cercle vertueux.

Ces exemples illustrent un point fondamental mais compliqué à traiter concernant les notions de cohésion, d’égalité ou d’inégalité des territoires. De ce point de vue, la première richesse reste le potentiel humain local ; les territoires à fort potentiel se caractérisant par des chefs d’entreprises se connaissant et qui multiplient les interactions entre eux, en réseau.

Les interdépendances sont fondamentales et constituent une vraie source de progrès économique et sociale sur un territoire. Pour les développer, mailler les acteurs entre eux constitue une piste sur laquelle nous devons avancer.

Cette prise de conscience qui se développe doit être généralisée en facilitant le développement des réseaux d’acteurs locaux, rendus opérationnels et objectivés par une mesure concrète de l’action. D’où l’intérêt des instruments de mesure présentés ce soir.

L’Etat comme un facilitateur des démarches collaboratives qui s’appuient sur des initiatives locales

Dans ce contexte, l’Etat et les Régions doivent impulser de telles démarches mais sur la base d’initiatives locales. Sur cette base, des outils ont déjà été mis en place sur les territoires comme les clusters, les pôles de compétitivité, Alizé … L’Etat peut transmettre les outils, apporter du financement si nécessaire mais surtout appuyer ceux qui ont envie de « faire » sur leurs territoires, s’efforcer à ce que les acteurs locaux imaginatifs, innovants, ne soient pas seuls face à des forces immobiles.

La politique d’ancrage territorial des entreprises et de leur environnement : formation professionnelle, éducation nationale, réseau de santé, économie résidentielle … doit constituer un vecteur fort de cohésion y compris dans des zones non métropolitaines. En fait, le clivage dans notre pays n’est pas entre des métropoles riches et des non métropoles pauvres, car la ligne de césure entre territoires prospères et territoires en difficulté traverse ces catégories.

Pour tous,  la question est donc la suivante :

« Comment faire pour que les acteurs  avancent ensemble dans des écosystèmes dynamiques ? »

*Le Cercle pour l’Aménagement du Territoire est une association fondée en 1991 par des membres de la DATAR pour en savoir plus

Le podcast de l’intervention de Vincent LAGUETTE

 



Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article