La force de notre réseau est de mobiliser sur notre territoire national 243 responsables d’établissements ou DRH représentants au total 194 entreprises différentes potentiellement apporteuses de compétences au PME/TPE.

ALIZE 2017 montre une activité régulière à travers la création effective d’un nouveau bassin sur Marseille Métropole et l’annonce de 4 bassins bientôt intégrés au réseau, cela malgré une conjoncture contrastée et un questionnement stratégique chez nombre d’opérateurs de bassins existants.

L’année passée s’est caractérisée encore par un rythme soutenu de dossiers traités mais avec des résultats très variables selon les territoires, les bassins les plus actifs ont une activité régulière d’une année sur l’autre profitant ainsi de la dynamique en place.

131 entreprises ont bénéficié du dispositif en 2017 pour 399 jours contractualisés d’apport en compétences, permettant ainsi d’envisager la création de 439 emplois et le maintien de 1 156.

Pour les bassins pratiquant l’avance remboursable en complément de l’action de transfert de compétences, 69 entreprises ont bénéficié en moyenne d’une aide de 23K€.

 

Là aussi les demandes évoluent au cours du temps ; il apparait depuis quelques années une demande grandissante des chefs d’entreprises d’être soutenus sur des questions concernant le positionnement stratégique de leurs sociétés. Les besoins en compétences commerciales restent à un haut niveau.  De plus en fréquemment, pour répondre au mieux aux besoins de la TPE/PME porteuse de développement les comités d’agrément mettent à disposition plusieurs personnes disposant de compétences complémentaires sur un même projet.

L’apport au territoire de la mise en œuvre d’Alizé dépasse largement les quelques chiffres évoqués. La démarche permet de renforcer les échanges inter-entreprises au-delà des mises à dispositions contractualisées et qui ouvrent de nouvelles perspectives de cohésion et de développement territoriale par une meilleure circulation de l’information. Le soutien public reste nécessaire pour rendre possible (en tout cas faciliter)  de telles mutualisations.



Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article